Graphes lexicaux tisses par les fonctions lexicales sens-texte.

par Karen Gonzalez Orellana

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Alain Polguère.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas depuis le 08-09-2010 .


  • Résumé

    La problématique de la construction de lexiques formels occupe une place de plus en plus importante en linguistique et en traitement automatique des langues (tal). on remarque que les structures de données utilisées pour construire et étudier de tels lexiques s'éloignent de plus en plus de la structure « textuelle » qui est celle des dictionnaires –y compris les dictionnaires électroniques–, pour se rapprocher de véritables structures de graphes. à cet égard, le sujet de thèse proposé vise à examiner la structure relationnelle des lexiques lorsque celle-ci est modélisée sur la base du système des fonctions lexicales. la recherche, bien qu'à visée avant tout théorique, inclura une expérimentation menée sur le lexique du français, dans la continuité des travaux déjà réalisés dans le cadre de la lec. il s'agira, d'une part, de trouver une représentation optimale formelle d'un graphe lexical tissé par les fonctions lexicales sens-texte et, d'autre part, d'en examiner les propriétés formelles et d'exploiter l'éclairage qu'il peut apporter sur l'organisation du lexique des langues. on exploitera les outils de formalisation des liens de fonctions lexicales afin de structurer un graphe lexical du français. de même, on utilisera des ressources lexicales existantes –principalement, le trésor de la langue française informatisé (tlfi) et la base lexicale dico de l'université de montréal–, ainsi que des ressources qui seront en cours d'élaboration dans le cadre des projets lexicographiques du laboratoire analyse et traitement informatique de la langue française (atilf). les corpus textuels informatisés conçus par ce laboratoire seront bien évidemment aussi mis à contribution.


  • Pas de résumé disponible.