République d'haïti et république dominicaine à l'ère de l'information : vers une amélioration des relations haïtiano-dominicaines historiquement antagoniques et un équilibre des deux états sur le plan politique, socio-économique, environnemental et technologique.

par Hébert-marc Gustave

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Wanda de Lemos Capeller et de Berg P. Hyacinthe.

Thèses en préparation à Toulouse 1 depuis le 25-10-2010 .


  • Résumé

    La thèse dont il est question ici se porte sur les relations bilatérales haïtiano-dominicaines. elle vise à l'amélioration de la vie quotidienne de deux peuples, partageant une île, en essayant — par des idées et propositions impartiales et pragmatiques — de mitiger les menaces à une relation bilatérale intoxiquée. aussi, s'intéressera-t-elle aux trajectoires diamétralement opposées des deux peuples sur le plan politique, socio-économique, environnemental et technologique. l'intérêt académique est sans doute la production d'une recherche qui se veut utile à l'université et au monde scientifique. si la littérature est abondante sur la tradition de violence entre les deux peuples et sur leur déséquilibre en matière politique, socio-économique et environnemental, c'est en matière des tic que le terrain est encore vierge ; c'est sur cet axe que les deux peuples peuvent collaborer et démarrer à partir d'un paradigme nouveau afin d'entretenir une relation bilatérale renouvelée et productive : un '' jumelage exemplaire '' des ressources humaines/intellectuelles et financières haïtiano-dominicaines pour la '' remise en valeur d'une perle des antilles '' encore plus brillante, plus pétillante et plus convoitée que celle de la période coloniale. cette démarche vers une '' réconciliation haïtiano-dominicaine '' s'inscrit dans le cadre d'un engagement citoyen, face à un problème qui doit être résolu par les habitants de l'île eux-mêmes : les haïtiens et les dominicains, sans interférence de l'étranger. de toute évidence, une telle réconciliation serait dans l'intérêt à long-terme des bailleurs de fonds 'etats-unis, france et canada' qui ont déjà trop investi, souvent sans tenir compte de la '' valeur ajoutée '' des ressources locales, en aides humanitaires et financières dans la résolution des conflits qui divisent encore les résidents d'hispaniola.


  • Pas de résumé disponible.