Rafue Ite! Ethnographie d’un bal rituel amazonien (Murui-Muina-Uitoto, Amazonie colombienne)

par Oscar Garcia

Projet de thèse en Anthropologie


Sous la direction de Carlo Severi.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 25-11-2009 .


  • Résumé

    Cette thèse explore les cérémonies composant les bals rituels des Murui-Muina (Uitoto), peuple indien établi dans le Nord-Ouest amazonien, dans la région du Moyen Caquetá (Colombie). Il s’agit d’une analyse consacrée au chamanisme de ce groupe, conduite à partir d’une étude ethnographique du bal de Yuakɨ (ou bal de fruits). L’objectif principal consiste à démontrer que lors du bal de Yuakɨ plusieurs groupes patrilinéaires reliés par des rapports d’altérité se rassemblent pour agir en vue de la guérison et de l’aménagement de l’environnement. Composée de deux volumes (quatre parties), où le premier est consacré aux aspects généraux du chamanisme murui-muina et le deuxième aux rituels composant le bal de Yuakɨ, la thèse analyse les aspects cosmologiques, les procédures rituelles et les enjeux relationnels qui expliquent le comportement des participants de ce rituel. Cette recherche s’appuie sur plusieurs travails de terrain permettant d’analyser des discours anciens transmis d’âge en âge : durant les cérémonies et les narrations mythiques, des discours quasi secrets tels que le bakakɨ ou le zomarafue sont prononcés. Cette étude propose une synthèse et une réinterprétation de l’ethnographie Murui-Muina. Ainsi se dessine un modèle écologique dans lequel la vie est envisagée comme une lutte incessante entre groupes d’humains et de non-humains, régulée par des normes telles que l’interdiction de l’endocannibalisme et la permission de la vengeance comme seule violence légitime. Ces groupes, placés sous l’autorité d’entités « maîtres », composent un monde vivant où les humains doivent souvent négocier leur vie avec tous les êtres de leur environnement (animaux, plantes, minéraux etc.) À travers une approche relationnelle du rite, la thèse met en évidence les caractéristiques fondamentales des bals rituels murui-muina. Cette recherche rapporte et analyse, pour la première fois, la stratégie mnémotechnique utilisée par les Murui-Muina durant ces pratiques cérémonielles. La thèse donne une place privilégiée à la danse rituelle en devenant l’une des rares contributions à ce sujet en Amazonie. Il s’agit donc d’une contribution à l’anthropologie de la nature aussi bien qu’à l’anthropologie de la mémoire et à l’anthropologie de la danse.

  • Titre traduit

    Rafue Ite! Ethnography of an Amazonian ritual ball (Murui-Muina-Uitoto, Colombian Amazonia)


  • Résumé

    This thesis is dedicated to the ritual balls (ritual dances) of the Murui-Muina (also called Uitoto), a people from the North-West area of the Amazon forest (from the region of the Medio-Caquetá). It is an analysis of the different rites that make up the dances and the shamanism of the Murui-Muina, based on an ethnographic study e of the "Yuakɨ Ball" (or "Ball of the Fruits"). This research shows that the Yuakɨ Ball is an event that brings together different patrilineage groups and aims at managing the environment surrounding the society and healing from epidemics. The thesis is composed of four parts, divided into two volumes. The first volume is dedicated to murui-muina shamanism and the second to Yuakɨ's ball. In the two volumes, cosmology, ritual procedures and the relationships between those participating in the dances are studied. This analysis is based on an ethnographic study but also on ancient oral traditions, transmitted from one historical period to the next one and told during mythical ceremonies and narrations, such as the bakakɨ and the zomarafue. The existing ethnography on the Murui-Muina will thus be reunited, reinterpreted and compared to the new data collected. In the ecological model of this people, which emerges from this thesis, life is conceived as an incessant struggle between human and non-human groups, regulated by norms such as the prohibition of endo-cannibalism or the revenge (the only legitimate violence). Human and non-human groups are placed under the authority of "Master" spirits and human beings must negotiate their lives with other beings who inhabit their environment (animals, plants, minerals, etc.). This research also shows the mnemonic strategy used by Murui-Muina during the rites studied and wants to be one of the rare contributions to the study of ritual dance in the Amazon area. It is therefore a study that combines anthropology of nature, anthropology of memory and anthropology of dance.