Politique de la ville et impacts sur le developpement des territoires : le cas de la reunion

par Laurent sébastien Govindin

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Jacques Colom.

Thèses en préparation à La Réunion depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    L'épanouissement individuel, le développement social, l'égalité des chances sont des notions que bon nombre de politiques se sont attachés à mettre en œuvre. l'enjeu d'une meilleure cohérence sociale durable, et notamment l'essor urbain social des quartiers difficiles, est au cœur des préoccupations. dès les années 70, un mal être social s'est fait ressentir dans les banlieues françaises. les premières mesures ont été mises en place via la circulaire du 24 août 1976 et l'opération ‘ habitat vie sociale (hvs)' lancée sous la houlette de jacques barrot, secrétaire d'etat au logement. la politique de la ville dessine alors ses contours afin de répondre au mieux aux maux de cette société française. plusieurs décrets vont venir compléter cette volonté de développer les territoires en difficultés, comme le décret 86-163 du 6 février 1986 instituant de facto la ‘ commission nationale pour le développement social des quartiers'. le sommet de rio en 1992, donne le départ d'un programme d'actions durables, notamment avec un volet pour une meilleure justice sociale. l'une des applications concrètes de la politique de la ville va venir de la signature des premiers contrats de ville. a la réunion, les problématiques des quartiers sont bien présentes, dues à la fin de l'ère sucrière. le développement va devoir s'articuler autrement. avec l'échec des préconisations actuelles pour la ville, le projet de recherche s'oriente sur le fait de posséder une politique de la ville ayant un équilibre constant et de fait apportant une efficacité plus concrète sur les territoires les moins avancés. l'accent sera aussi porté sur un volet de la politique de la ville, le ‘ programme nationale de la rénovation urbaine ‘ suite à la loi borloo de 2005 sur le ‘ programme de national de rénovation urbaine ‘. un rapport parlementaire souhaite que l'action des contrats urbains de cohésion sociale se décentralise plus largement au niveau des collectivités territoriales. cette hypothèse ne fait pas l'unanimité notamment auprès de l'actuelle secrétaire d'etat à la politique de la ville, fadela amara.


  • Pas de résumé disponible.