Etude ethnographique sur la mobilisation electorale en sicile (1994-2009).

par Emanuela Gangemi

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Alain Garrigou.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 08-02-2010 .


  • Résumé

    En italie, pays 'démocratique' et 'état moderne' européen, les phénomènes de collusion politico mafieuse semblent affecter de manière durable la politique institutionnelle. en sicile, région du mezzogiorno d'italie, des boss mafieux sont élus comme représentants du peuple italien et la classe politique dominante a besoin du soutien de la mafia pour gagner les élections. comment expliquer le maintien de collusions politico mafieuses dans un pays 'démocratique' où 85 % de l'électorat participe aux élections ? peut-on considérer la mafia sicilienne, cosa nostra, comme une structure politique qui participe au 'jeu politique' au sein de l'état italien ? a travers une enquête de terrain, cette recherche vise à analyser les relations stratégiques entre pouvoir criminel et pouvoir 'légal' en sicile et leur légitimité politique.


  • Pas de résumé disponible.