Prise de décision en matière de reproduction et pratiques contraceptives en afrique de l'ouest : incidence des trajectoires de vie.

par Guei sabine Gnondan

Projet de thèse en Démographie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec "CERPOS laboratoire EA 4429 (laboratoire) depuis le 19-12-2008 .


  • Résumé

    La présente étude a pour but de comparer les pratiques contraceptives qui ont cours en afrique de l'ouest à la lumière des rapports sociaux de genre. elle se propose également d'analyser au sein du couple la manière dont s'exprime les désirs de fécondité. elle voudrait également analyser les trajectoires de vie et leurs incidences sur les représentations des individus dans leurs choix en matière de fécondité. quelle est l'incidence des trajectoires de vie sur les représentations en matière de fécondité notamment celles concernant le nombre idéal d'enfant, l'âge idéal pour avoir un enfant, l'écart d'âge entre les enfants ? dans quelles mesures ces représentations vont déterminer les choix de l'utilisation ou non de moyens contraceptifs et par conséquent influencer le processus de négociation en matière de contraception. pourquoi en afrique précisément en afrique de l'ouest où les conditions de vies paraissent plus difficiles mêmes s'il y a de légères amélioration (il y a plus de famille qui vivent en dessous du seuil de pauvreté) la famille nucléaire n'est-elle pas privilégiée ?


  • Pas de résumé disponible.