Marchands nord-américains en voyage en Grande-Bretagne (1776-1815) : transferts culturels et identité nationale

par Maud Gallet

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Suzy Halimi.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Études anglophones, germanophones, et européennes (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone (equipe de recherche) depuis le 28-09-2007 .


  • Résumé

    A travers l'étude des récits de voyage de marchands nord-américains se rendant en Grande-Bretagne entre 1776 et 1815, il s'agit d'analyser les transferts culturels de part et d'autre de l'Atlantique, et d’observer l’émancipation progressive de la jeune république nord-américaine vis-à-vis de son ancienne métropole. Il apparaît que ces marchands apportent une contribution essentielle à la construction d'une identité nationale nord-américaine alors en pleine définition. Le séjour outre-Atlantique encourage ce processus puisqu'il permet aux visiteurs de se mesurer à un "Autre" britannique, de prendre conscience de l’existence d’un caractère propre, de vanter la supériorité de leur modèle national, ainsi que de défendre, en tant que marchands, des valeurs spécifiques et une certaine vision de la société nord-américaine.

  • Titre traduit

    North American Merchants Travelling in Great Britain (1776-1815) : cultural transfers and national identity


  • Résumé

    By studying the travel writings of North American merchants going to Great Britain between 1776 and 1815, we analyse the cultural transfers across the Atlantic and observe the growing emancipation of the young Republic from its former mother country. It appears that these merchants fully contributed to the creation of an American national identity. Their stay in Great-Britain undeniably encouraged this process, as it enabled visitors to measure themselves against a British « Other », to realise what made them truly American, to boast about their superiority, but also, as merchants, to defend specific values and a certain vision of the American society.