Étude comparative des programmes sociaux des extrêmes droites française et ukrainienne.

par Ivan Gomza

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Georges Mink et de Tatyana Golitchenko.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 12-12-2007 .


  • Résumé

    L'activité des extrêmes droites, qui étaient notablement forte en france et en ukraine aux années 20-50 de vingtième siècle, protégeait certaines valeurs sociales et politiques. si chacun de courant d'extrême droite, dispose déjà d'un nombre importants d'investigations scientifiques qui font autorité, la comparaison dans les deux contextes nationaux serait inédite et mérite d'être soutenue. le cadre choisi des programmes sociaux permet de mettre en parangon le cœur idéologie de mouvements extrêmes - leurs visions du futur. le cas français présente à l'attention de chercheurs plusieurs organisations d'extrême droit ('non conformistes des années 30', comité secret d'action révolutionnaire de e. deloncle, le faisceau de g. valois, le groupe de m. bucard etc.) qui cherchaient faire la révolution sociale et faire naitre du sein de la société libérale un nouvel ordre. le caractère de l'extrême droit française aux années 20-40 est violent, mais sa violence s'avérait révolutionnaire. en critiquaient la société libérale et le système démocratique pour son influence corruptive sur la nation française, les extrêmes droits voulaient la sauver par renoncement à normes libérales néfastes, aussi que par renversement de gouvernement incompétent. les programmes de droites militantes ukrainiennes étaient socialement dirigés eux aussi : les revendications de droites nationaliste prenaient la forme des exigences sociales. etant un de groupes sociaux le moins protégé en pologne, habitant en région dépressive, les ukrainiens demandaient un état indépendant afin qu'améliorer les conditions sociales. autrement dit, la question nationale et celle sociale étaient étroitement liées. les idéologues du nationalisme ukrainien cherchaient à restaurer l'état perdu en 1920 et, à la fois, réorganiser la structure sociale pour faire la grande couche sociale moins opprimée. aux années 40, droites française et ukrainienne s'étaient transformées des extrêmes idéologiques aux extrêmes de régimes. la politique sociale du vichy, les projets de développement futur lancés par 'gouvernement de 30 juin', les intentions de politiciens et intellectuels collaborant, tout cela propose le champ de comparaison où l'on pourra révéler les idéaux sociaux et leurs réalisations pratiques.


  • Pas de résumé disponible.