Prendre en charge la maltraitance infantile. Une ethnographie du traitement politique et moral de l’enfance en danger en Argentine

par Julieta Grinberg

Projet de thèse en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Didier Fassin.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 06-12-2006 .


  • Résumé

    Au cours des dernières décennies du XXème siècle, dans le monde occidental, les politiques destinées à protéger l’enfance ont subi de profonds changements. D’abord, suite à la découverte de la maltraitance infantile dans les années 60 aux États-Unis, à sa constitution comme problème social durant les décennies suivantes et à son expansion bien au-delà des frontières nord-américaines. Ensuite, avec la ratification par la plupart des pays du monde d’un traité international qui reconnaît l’enfant comme un sujet de droits (1989). Cette thèse a cherché à comprendre d’une part, comment ces transformations globales se sont ancrées en Argentine et comment leur imbrication a donné lieu à la mise en place de la politique contemporaine de protection de l’enfant en danger. D’une autre, s’appuyant sur une ethnographie des services de protection de l’enfance situés dans les quartiers populaires de la Ville de Buenos Aires, cette recherche s’est interrogée sur la prise en charge quotidienne de la maltraitance infantile. À partir de l’analyse des discours et des pratiques des intervenants, elle cherche à comprendre les modalités et les implications du traitement politique et moral de l’enfant en danger dans le monde contemporain.

  • Titre traduit

    Managing Child Abuse : an Ethnographic Study of the Political and Moral Treatment of Endangered Children in Argentina


  • Résumé

    During the last few decades of the 20th century, state policies aimed at protecting children underwent profound changes across the Western world. These changes can be attributed, first and foremost, to the “discovery” of child abuse in the 1960s in the United States, its construction as a social problem and repercussions across the globe in the following decades. On the other hand, the ratification of the U.N. Convention on the Rights of the (1989) by most countries in the world contributed to this process of change. This thesis explores how these global transformations were translated in Argentina into a national policy for the protection of endangered children. Based on an ethnographic study on child protection services in poor neighborhoods in the city of Buenos Aires, the day-to-day management of child abuse is examined. An analysis of the local discourses and practices of state agents provides insight into the methods and implications of the political and moral treatment of endangered children in the world today.