La bétique des antonins aux ummayyades. économie et religion d'une province hispano-romaine sur son littoral (iie-iiie siècles)

par Gilles Gagnet

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Alain Davesne.

Thèses en préparation à Orléans depuis le 09-11-2006 .


  • Résumé

    L'originalité de la bétique tardi-antique et alti-médiévale, et donc de son littoral depuis almeria jusqu'à gadir/gadés aurait d'abord consisté dans la persistance du système impérialo-esclavagiste. cette persistance fut rendue possible par le maintien d'étroites relations avec la maurétanie tingitane. la guérilla des romains contre les baquates du rif continuait à fournir la main-d'oeuvre servile des deux bonds du détroit de gibraltar. aussi le développement du colonat tout comme l'éclatement des bagaudes ne sont pas aussi bien attestés que pour les régions situées plus au nord. l'économie bétique ne reposait pas seulement sur l'huile d'olive et le garum : le déclin minier, assorti de dévaluation monétaires ne saurait se trouver éluder. la politique définie par constantin, renouvelée par les théodosiens, visait les temples à trésor monétaire et tradition oraculaire. le pouvoir des banu umayya fit, en tout cas, frapper ses dirrhems avec l'argent des filons du bilad as suda, soit du maghreb el aqsa.


  • Pas de résumé disponible.