La production du fait divers en France et au Québec de 1885 à 1935. Une étude comparée de la presse

par Jessica Glatigny

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Frédéric Chauvaud et de Jean De Bonville.

Thèses en préparation à Poitiers en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire « civilisation et littérature de l’antiquité à nos jours »Ed 525 depuis le 01-10-2005 .


  • Résumé

    A partir des années 1870, se développe un peut partout la presse à bon marché, et avec elle les faits divers. Les dirigeants des journaux comprennent très vite l'intérêt de publier ce genre de nouvelles qui attire un nombre grandissant de lecteurs des classes populaires. Pour les journaux nationaux, tel que La Presse et Le Petit Parisien, le fait diver est "roi". Devant plaire toujours plus, le fait divers connaît des transformations visuelles avec l'apparition des gros titres, de la "Une", et de la photographie. Les faits-diversiers sont à la recherche du moindre aspect sensationnel. Les changements sont plus complexes et plus lents dans la presse régionale avec des journaux comme L'Avenir de la Vienne et L'Evénement. L'entreprise de presse est dans les deux cas moins importante, et doit donc faire face à des problèmes financiers. Plutôt que de risquer de perdre des lecteurs peu intéressés par les faits divers, les journaux privilégient l'aspect local de leurs nouvelles. Cependant, le fait divers est plus qu'un article de presse. Dans les quatre journaux les rédacteurs l'utilisent à des fins éducatrices. Rarement explicite dans les récits, les journalistes préfèrent mettre en garde, interpeler, commenter et parfois juger. En fait, à travers l'ensemble des faits divers, se dessine une morale plus universelle. Pauvre ou riche, homme ou femme, jeune ou plus âgé, ils ne peuvent tout maîtriser. L'inconnu et l'aléatoire pèsent toujours sur leur vie. Ils sont supplantés par une force quasi divine, une aura surnaturelle : le destin.


  • Pas de résumé disponible.