Le sexe a l'école. genèse d'une politique publique.

par Gauthier Fradois

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Bernard Pudal.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 05-01-2011 .


  • Résumé

    Oser parler de sexualité à l'école constitue la transgression d'un accord tacite qui réserve ce sujet sensible et souvent tabou à la sphère familiale. en effet, si on trouve trace d'une «initiation des garçons à la vie» dans des traités pédagogiques dès le moyen age, la diffusion d'une parole sur les questions liées à la sexualité auprès des jeunes ne relève pas a priori de l'action de l'état. au début des années 1970, la polémique, suscitée par un coup de force qui défait le monopole familial au profit de l'institution scolaire, est la conséquence de la différence des rapports qu'entretient la population à cette idée d'éducation sexuelle. on peut alors s'interroger sur la façon dont l'état va se saisir de cette question qui lui était étrangère et la mettre en œuvre. cette nouvelle fonction qui est de changer les rapports sociaux entre les sexes s'inscrit dans une vision particulière de l'école : l'école libératrice et intervient dans un contexte de transformation des rapports sociaux et de remise en cause de l'ordre traditionnel. la mise en place progressive de cette politique dure une dizaine d'années. mais l'épidémie du sida marque une rupture importante en renforçant l'approche médicale de l'éducation sexuelle, intégrée alors dans un dispositif préventif dont l'école n'est plus qu'un élément parmi d'autres. l'objet de la thèse est donc de comprendre comment l'éducation sexuelle se soustrait au cercle familial au profit d'un autre lieu, l'école républicaine, lieu d'apprentissage de l'égalité politique et citoyenne.


  • Pas de résumé disponible.