Le district de Königsberg, un monde pluriethnique en évolution au coeur de la Prusse orientale (1850-1914)

par Florian Ferrebeuf

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Maurice Carrez et de Jean-Marc Olivier.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales – Perspectives européennes (Strasbourg) depuis le 25-10-2010 .


  • Résumé

    La prusse orientale, rattachée depuis la fin du xviiie siècle au royaume de prusse, est une région atypique, aux confins de cette grande puissance d'europe centrale. de par sa position, elle est constituée à la fois de populations germaniques, présentes depuis le moyen age, à la suite de la conquête des chevaliers teutoniques dans la région baltique. l'élément germanique est resté très influent, d'autant que le gouvernement prussien n'hésite pas à favoriser la colonisation allemande, à l'encontre des populations slaves. celles-ci cohabitent tant bien que mal avec les prussiens, et sont souvent stigmatisées et décrites comme inférieur. cette situation se trouve bouleversée par la révolution de 1850 qui amène des changements importants au niveau social, en particulier l'abolition du servage (1848), puis la loi électorale de 1850, qui donne le droit de vote au reichstag, alors que les votes au landtag restent par classe. les affrontements et les tensions peuvent donc aller de plus belle, face à un nationalisme slave (en particulier polonais) de plus en plus virulent. cette étude permettrait donc d'étudier la situation économique, politique et sociale de cette région méconnue en france, et qui continue de susciter débats et passions en allemagne et en pologne. le district de königsberg (kaliningrad aujourd'hui est particulièrement intéressant, puisqu'il contient à la fois une partie industrielle et portuaire de premier plan, avec la ville de königsberg, par ailleurs capitale régionale, où se trouve une très forte présence germanique, et des campagnes où se cristallisent les affrontements nationalistes. ces campagnes, assez pauvres, constituent de plus l'une des régions les plus fuie d'allemagne, à cause des conditions de vie très dure qui y sont présentes. de plus, le gouvernement prussien favorise à outrance les populations germaniques et la colonisation au détriment des polonais. cette région souffre également de nombreux à priori, en particulier au niveau politique, puisqu'elle est décrite comme arriérée et peu ouverte aux changements, et il serait intéressant d'étudier les réalités politiques qui l'agitent.


  • Pas de résumé disponible.