La négociation diplomatique vue par nicolas-louis le dran (1687-1774), contribution pour une typologie de la négociation.

par Christian Fournier

Projet de thèse en Histoire des relations internationales

Sous la direction de Lucien Bély.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 17-11-2010 .


  • Résumé

    Rares sont les travaux historiques visant à une analyse formelle des dispositifs et processus de la négociation diplomatique. nombre d'activités (e.g. la tactique) font l'objet de traités décrivant les situations et actions qui les caractérisent ; mais il semble que rien de tel n'existe pour la négociation diplomatique. les diplomates paraissent considérer leur activité comme un art non réductible à l'analyse formelle. notre recherche se propose d'établir une telle ébauche de 'traité' pour la négociation diplomatique. quand bien même cette dernière serait un art, une 'critique d'art' devrait permettre de mieux comprendre pourquoi des négociations se déroulent de telle ou telle façon, pourquoi si une partie adopte tel dispositif l'autre partie adopte tel autre, pourquoi si une partie avance telle proposition l'autre partie répond par telle contre-proposition, etc. autrement dit, l'on cherchera à déterminer si dans les positions (aspect statique) et les procédés (aspect dynamique) de la négociation il existe une 'typologie', des 'formes canoniques', fréquemment rencontrées et dépendant peu du contexte et des enjeux entre les parties. nos travaux s'appuieront sur une étude sérielle de l'œuvre de le dran qui, entre 1710 et 1762, a été un premier commis des affaires étrangères, un garde des archives et un historien prolifique des négociations de son temps. ce choix provient de ce que l'œuvre présente une 'maille de récit ' détaillées qui se prête bien à une analyse des positions et procédés des négociations relatées; il provient aussi de ce que la palette des outils et méthodes de la négociation semble déjà très complète au temps du premier xviiième siècle.


  • Pas de résumé disponible.