Figures de l'altérité et identité juive dans l'œuvre de gertrud kolmar

par Miriam Freitag

Projet de thèse en Études germaniques

Sous la direction de Jacques Lajarrige.

Thèses en préparation à Paris 3 depuis le 27-11-2009 .


  • Résumé

    Cette thèse prend appui sur une lecture transgénérique de l'œuvre de la poétesse juive allemande gertrud kolmar. la poésie, le théâtre, la prose et la correspondance seront analysés sous l'angle de l'identité juive : comment sont traités le judaïsme et la judéité dans l'œuvre ? en quoi kolmar peut-elle être qualifiée de poétesse juive ? l'identité juive est ambivalente chez kolmar, puisqu'elle est découle d'une réflexion sur assimilation et dissimilation, et d'un déchirement entre l'est et l'ouest. on constate chez kolmar la volonté d'un rattachement à un judaïsme authentique, pas encore altéré par l'acculturation. les figures de l'altérité (les personnages féminins ou les animaux par exemple) invitent à ouvrir la réflexion sur le statut du paria, l'exclusion ou encore l'oppression. on retiendra également la valeur de témoignage historique de l'œuvre de kolmar, qui n'est pas sans rappeler celles des écrivains juifs exilés. on s'intéressera également aux répercussions sur le langage et à la possibilité d'écriture en situation de persécution. l'analyse des textes s'inscrira dans une contextualisation historique, culturelle et intellectuelle, en convoquant notamment les penseurs du judaïsme.


  • Pas de résumé disponible.