Les therapies cognitivo-comportementales en milieu hospitalier : logique economique ou democratisation du soin en sante mentale ?

par Elsa Forner-ordioni (Forner)

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Nicolas Dodier.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 10-01-2010 .


  • Résumé

    L'appropriation des thérapies cognitivo-comportementales en milieu hospitalier paraît constituer un enjeu thérapeutique, économique et social dans le cadre de politiques de santé publique qui visent à optimiser et homogénéiser un parcours de soins efficace et accessible au plus grand nombre, en accord avec le principe de sectorisation en vigueur dans le champ psychiatrique. le caractère protocolaire de ces thérapies qui s'appuie sur la reconnaissance par les professionnels de la classification nosographique du dsm s'illustre par une définition spécifique de la maladie mentale organisée autour de la notion de 'trouble' qui modifie de manière durable l'approche diagnostique et le champ d'activité des professionnels (psychiatres et psychologues) ainsi que la morphologie du parcours de soin ambulatoire qui constitue une priorité dans l'organisation du secteur psychiatrique. l'ambition de ce projet de thèse est d'offrir, dans une perspective croisée, un éclairage sociologique global concernant cette profonde recomposition du champ de la santé mentale en mettant l'accent sur deux axes d'investigation. il s'agit d'étudier la genèse des tcc en milieu hospitalier, perçues comme orientation thérapeutique conciliable avec les enjeux contemporains de santé publique, et de comprendre la distribution sociale des maladies mentales et des thérapies en étudiant la trajectoire et l'expérience 'indigène' de patient ainsi que les types de rationalité mobilisés par les acteurs institutionnels comme par les thérapeutes.


  • Pas de résumé disponible.