La performance des rôles de gros durs. : un modèle de masculinité réinventé par Harvey Keitel

par Beatrice Flamenbaum

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Thomas Dutoit.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    La violence et le désir sont explorés à travers les arts, et on propose parfois la culture comme remède à la cruauté. 'chez nietzsche et chez freud, le problème de la kultur reflète le problème central, celui de l'instinct et de sa satisfaction' . c'est-à-dire que c'est dans la culture que se répercute l'impossibilité d'échapper à la cruauté. le cinéma, né en même temps que la psychanalyse, en 1895, n'a de cesse de rappeler ce tiraillement originel entre pulsions de vie et de mort. cruauté et culture paraissent intimement liées, origines d'une même nécessité, celle de donner forme et expression à la souffrance de ne pouvoir être libre. de 1935 à 1950 le cinéma devient le reflet d'un paroxysme de la cruauté : la seconde guerre mondiale et l'holocauste. travailler sur cette période permet d'aborder la cruauté dans tout ce qu'elle a d'irréductible et de voir comment l'inénarrable peut être exploré par la biais d'un art qui s'empare de la cruauté comme moyen de lutte contre l'endormissement. artaud avance que le bien est souhaité et qu'il est le résultat d'une action, tandis que le mal est permanent. le cinéma de la cruauté serait l'incarnation du désir du bien, oeuvrant pour transmettre le message que la mal est permanent et qu'il faut donc agir pour le bien. la thèse retracera l'histoire de la notion de cruauté en tant que manifestation culturelle et symptôme de notre culture, à travers le cinéma et la littérature. la première partie étudiera la notion de cruauté, d'après les œuvres littéraires, la philosophie, la psychanalyse, et le théâtre de la cruauté d'antonin artaud. la deuxième partie regroupera un choix de films en lien direct avec le thème de la seconde guerre mondiale et du nazisme. la troisième partie se concentrera sur un nouveau corpus de films, à l'esthétique spécifique gothique, et procédera de la même méthode de micro-analyse se basant sur l'éclairage, le son, le jeu des comédiens, le décor et les costumes. la conclusion élargira le propos vers une étude du lien entre capitalisme et cruauté, entre psychanalyse et capitalisme.


  • Pas de résumé disponible.