Contribution à une analyse sociologique de l’effet sectoriel sur la participation : Le cas du secteur sanitaire

par Alexandre Fauquette

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean-Gabriel Contamin.

Thèses en préparation à Lille 2 , dans le cadre de École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    Les travaux sur la participation n’interrogent presque jamais la question de « l’effet secteur » (au sens de secteur d’action publique) sur la participation, de même que les particularités de la participation liées aux particularités du secteur. De même, ils questionnent peu les effets des pratiques participatives sur les secteurs d’action publique. Tout se passe comme si les secteurs d’action publique étaient interchangeables et réduits à n’être que de simples matériaux empiriques pour questionner la démocratie participative et son instrumentation. Partant de ce constat, cette thèse interroge l’effet sectoriel sur la participation, à travers l’étude de la participation dans le secteur sanitaire. Qu’est-ce que le secteur sanitaire, secteur d’action publique dominé par un haut degré d’expertise et de connaissances scientifiques, politiques et administratives, fait à la participation ? Quelles sont les spécificités de la participation sanitaire ? Pour répondre à ces questionnements, la thèse s’appuie sur une mosaïque de terrains dans l’optique d’avoir une vue suffisamment large et globale du secteur sanitaire, sans être « pris au piège » d’un terrain d’enquête qui serait trop spécifique pour être réellement représentatif du secteur. La thèse interroge à la fois les particularités de la participation sanitaire dans la littérature, à travers la socialisation d’un ensemble d’agents et dans une pluralité de configurations sociales.

  • Titre traduit

    Contribution to a Sociological Analysis of the Sector Effect on Participation: The Case of the Healthcare Sector.


  • Résumé

    Research on participation rarely looks to the impact of the « sector effect » (in the sense of sectors of public activities) on participation or sector-specific particularities in terms of participation. Furthermore, it rarely surveys the effects of participatory practices on different sectors of public activities. Everything happens as though every sector of public activity were interchangeable, with sectors reduced to simple empirical data used to study participatory democracy and how it is instrumentalized. In light of these observations, this dissertation examines the sector effect on participation by studying participation in the healthcare sector. What does the healthcare sector  ̶  an area of public activities dominated by a great degree of expertise and scientific, political, and administrative knowledge  ̶ do to participation? What are the particularities of participation in the healthcare sector? To answer these questions, this dissertation turns to an assortment of fields of inquiry, in order to establish a sufficiently broad and comprehensive overview of the healthcare sector and avoid falling into the “trap” of examining a single field that might be too specific to be truly representative of the sector. This thesis examines the specificities of participation in healthcare in academic research, in the socialization of a variety of people involved in the sector, and in a range of social settings.