L'evolution de la forme des partis politiques

par Marie-laure Fages

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Pierre Esplugas.

Thèses en préparation à Toulouse 1 depuis le 06-11-2006 .


  • Résumé

    Dans les années 1950, le professeur duverger propose une typologie visant à distinguer les partis politiques en fonction de leur structure. la summa divisio proposée est celle de ‘partis de masses' et de ‘partis de cadres' qui repose sur une analyse de l'infrastructure sociale et politique. toutefois, même si cette typologie continue de marquer la réflexion sur les partis politiques, on se doit de nuancer cette classification et même, aujourd'hui, de la dépasser. la raison principale est qu'elle ne correspond manifestement plus à la réalité des partis dans la vie politique. ainsi, sous l'influence de facteurs divers, l'apparition de mouvements majeurs contribue à redessiner et à proposer une nouvelle 'architecture' d'un parti politique. tout d'abord, on observe une déformation idéologique des partis politiques sous l'influence de facteurs exogènes. en effet, le phénomène de mondialisation s'est étendu, par contagion, à la sphère du politique. cette tendance menace et conduit à remettre en cause la bipolarisation des partis politiques pour tendre vers une balkanisation des partis politiques. l'émergence de mouvements réactionnaires, qualifiés parfois d'alter mondialistes, proposant un autre projet sociétal atteste cette tendance. de plus, l'introduction d'une sorte de ‘soft ideology' construite sur la revendication des ‘anti' (antiracisme, antifascisme ou la défense des droits de l'homme) occupe une place plus importante qu'une idéologie puriste véhiculée par les partis politiques. avant, les partis étaient porteurs d'une idéologie forte. l'uniformisation actuelle des contenus des programmes est-il le marqueur d'une forme de déclin des partis ou au contraire, l'émergence d'une nouvelle idéologie commune à la plupart des partis ?../..


  • Pas de résumé disponible.