Femmes d'encre et de chair. La criminalité féminine au XIX e siècle, l'exemple de la Charente inférieure (1832-1914)

par Caroline Campodarve-puente (Fournier)

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Frédéric Chauvaud.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire "civilisation et littérature de l'antiquité à nos jours"Ed 525 depuis le 25-09-2006 .


  • Résumé

    Il s'agit d'aborder la société du xixème siècle par le prisme du comportement des femmes. le travail mené n'est en aucun cas une prosopographie régionale, mais bien l'étude économique et sociale d'une catégorie de la population, les femmes, dans un espace délimité géographiquement et adminstrativement : les villes moyennes du département. les bornes chronologiques envisagées sont 1832-1914. les femmes délinquantes servent de point de départ pour mesurer les rapports familiaux. les rapports sociaux, les conditions de vie et de travail, les conflits au sein du milieu urbain. les travaux s'appuient sur les procès-verbaux des cours d'assises, des études statistiques, ainsi que des chroniques de presse. la criminalité féminine est choisie pour mieux appréhender les conditions des femmes à cette époque : considérées comme mineures, elles sont pour la plupart d'entre elles très démunies face aux affres de la vie.


  • Pas de résumé disponible.