L'enseignement du droit dans l'empire romain – la transmission du savoir juridique.

par Ralph Evêque

Projet de thèse en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Soazick Kerneis.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 10-11-2010 .


  • Résumé

    Sera intéressant de réfléchir sur les premières formes de l'enseignement du droit. c'est à rome qu'il naquit. sous la république, le droit n'est pas encore une technique accaparée par le pouvoir mais relève de la spéculation. c'est auprès d'un maître que l'élève se forme. enseignement et jurisprudence sont ainsi intimement liés et l'enseignement passe par la casuistique. au début de l'empire, des changements apparaissent avec la genèse de l'enseignement dans des écoles de droit, spécialement reliée à l'avènement du droit comme science. mais c'est un fait notable qu'il n'y a pas encore d'enseignement officiel et régulier du droit. une rupture se produit cependant aux ive-ve siècles. plusieurs facteurs concourent à une révolution de l'enseignement du droit. en premier lieu, bien évidemment, l'absolutisme impérial qui conduit à une emprise du pouvoir sur l'enseignement juridique : l'avènement d'écoles publiques, instituées par l'autorité impériale et données sous sa direction. mais étudier l'enseignement du droit aux ive-ve siècles, c'est aussi souligner la portée nouvelle acquise par le droit romain et les conséquences qui en résultent. en 212, caracalla a accordé la citoyenneté romaine à l'ensemble des ressortissants de l'empire. mesure révolutionnaire qui ouvre l'accès au droit romain à l'ensemble des provinciaux. dès lors, l'usage du droit romain se répand et il faut désormais former davantage de juges capables de juger selon les règles du droit romain. c'est ce qui explique le développement des écoles dans les provinces. enfin la barbarisation de l'empire, qui ouvre la voie à la coutume, nous permettra de comprendre la barbarisation de la lex enseignée.


  • Pas de résumé disponible.