L'apprentissage de l'espagnol à l'école publique au Chili en milieu défavorisé : les difficultés des maîtres face aux transformations curriculaires

par Paola-andrea Espinoza-sotelo

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Danièle Manesse.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris) (equipe de recherche) depuis le 18-11-2009 .


  • Résumé

    Cette recherche aborde la problématique du changement curriculaire dans l’enseignement de l’espagnol au Chili. Cette transformation du curriculum en 1996 a provoqué une modification dans la dénomination de la discipline scolaire, une nouvelle organisation des contenus, ainsi qu’une nouvelle approche didactique pour l’enseignement. Nous postulons que ces modifications ont occasionné une instabilité dans la manière de percevoir l’enseignement de l’espagnol aujourd’hui. Ainsi, le point de départ de cette recherche est de connaître et d’expliquer comment les différentes transformations curriculaires ont agi chez les enseignants, aussi bien dans la représentation qu’ils se sont construite de la discipline que dans la manière de traiter les contenus. Notre motivation principale était de connaître le point de vue des enseignants d’espagnol du primaire. De ce fait, nous avons interviewé douze enseignants des différents établissements scolaires à Santiago du Chili ; ces établissements avaient comme point commun le fait d’avoir une population scolaire majoritairement défavorisée. Notre intérêt pour la dernière classe du niveau primaire, s’explique par le fait que celle-ci dispense un niveau scolaire qui donne accès à l’enseignement secondaire. Ainsi, dans cette classe, les élèves sont censés avoir acquis un certains nombre de capacités et des compétences nécessaires pour le niveau secondaire. Une de nos hypothèses de départ postule que les élèves des enseignants interviewés n’ont pas acquis les compétences et les capacités de base signalées exigées par le curriculum dans ce niveau scolaire. Nous avons postulé ceci, car les nouveaux contenus et la nouvelle approche didactique de la discipline scolaire, impliquent un enseignement plus sophistiqué, basé notamment sur le développement des compétences que les enseignants ne comprennent pas dans toute sa dimension.

  • Titre traduit

    The learning of the Spanish in the public school of Chile in the poor context. : the difficulties of teachers to curricular changes in the teaching of the Spanish language


  • Résumé

    This research addresses the issue of curriculum change in the teaching of Spanish in Chile. This modification in the curriculum in 1996 caused a change of the school discipline’s name, a new organization of content as well as a new didactic approach to teaching. We postulate that these changes have caused instability in the manner of perceiving the teaching of Spanish today. Thus, the starting point of this research is to know and to explain the impact of the different curricular alterations among teachers, both in their own representation of the discipline and in the way they handle the content. Our main motivation was to know the views of primary school Spanish teachers. Therefore, we interviewed twelve teachers from different schools in Santiago, Chile. All of these institutions had in common a predominantly disadvantaged school population. Our interest in the last grade of primary school, is explained by the fact that it provides a level of education that gives access to secondary education. Thus, in this class, students are expected to have acquired a number of abilities and skills to get to the secondary level. One of our initial hypotheses postulates that the students of the interviewed teachers have not acquired the capabilities and basic skills that the curriculum of this grade reports as required. We postulated this as the new contents and new didactic approach to school discipline involve a more sophisticated teaching, a teaching based particularly on the development of skills that teachers do not fully understand.