Femmes écrivains en sicile aux xixe et xxe siècles

par Cinzia D'agostino (Emmi)

Projet de thèse en Études italiennes

Sous la direction de Dominique Budor.

Thèses en préparation à Paris 3 depuis le 19-11-2009 .


  • Résumé

    L'objet principal de ce projet de recherche est de contribuer à reconstruire les aspects caractérisants et les moments fondamentaux du développement et de la diffusion de l'écriture féminine en sicile aux xixe et xxe siècles. l'historique de la critique permet de comprendre la nécessité d'un tel projet car ce n'est que dans la deuxième moitié du xxe siècle que musumarra et, plus tard, compagnino et palazzolo ont enquêté sur le panorama littéraire de la période. les œuvres de ces femmes écrivains (telles que rosina muzio, cecilia stazzone, maria messina, elvira mancuso, adelaide bernardini, goliarda sapienza) seront analysées dans leur contexte socio-culturel pour découvrir à quel niveau et selon quelles stratégies l'écriture féminine se concilie ou non avec la réalité environnante. on cherchera à mettre en évidence les thèmes les plus originaux de leurs romans, tels que les structures narratives et rhétoriques de leur écriture les met en forme. on montrera que ces femmes écrivains sont des écrivains qui, généralement et injustement, ont été mises en marge de la culture officielle, et sont demeurées, par voie de conséquence, la plupart du temps presque méconnues. il s'agit donc d'auteurs à découvrir dans la totalité de leur conditionnement social et sexué : en d'autres termes, d'un domaine de l'écriture italienne dont la spécificité formelle et de contenu est encore à sonder et à découvrir. il importe, sur ces bases, de réinscrire ces écritures féminines dans la complexité de l'histoire italienne, dans l'intertextualité de l'histoire littéraire en italie et en europe, dans la question générale de ce que l'on désigne souvent par le terme 'écriture féminine'.


  • Pas de résumé disponible.