Les temps des lois dans et par-delà le temps présent

par Gustavo Espirito santo

Projet de thèse en Histoire du droit

Sous la direction de Bénédicte Fauvarque-Cosson.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale histoire du droit, philosophie du droit et sociologie du droit, (Paris) depuis le 30-11-2011 .


  • Résumé

    « Qu’est-ce donc que le temps ? », se demandait Augustin dans un célèbre passage de ses Confessions : « si personne ne me pose la question, je sais ; si quelqu’un pose la question et que je veuille expliquer, je ne sais plus ». Plus d’un millénaire plus tard en France, Montaigne, écrivant ses Essais, nous parle d’une autre difficulté, celle des lois : « souvent faites par des sots, plus souvent par des gens qui, dans leur haine de l’égalité, manquent d’équité, mais toujours par des hommes, auteurs vains et incertains ». À quoi bon alors, sous l’expression « temps des lois », mettre en rapport ces deux éléments ;si présents dans nos vies;si incertains dans nos esprits ? Une telle entreprise ne peut avoir de sens que si nous nous engageons à l’idée que, pensés ensemble, temps et lois sont des représentations sociales qui s’informent réciproquement. Pour la travailler, nous mettons ici anthropologie historique et historiographie au service de la problématique, juridique, de la reconnaissance des lois. De là, ressort notre méthode : une comparaison – pour nous normative – qui invite à faire des allers et des retours entre différentes représentations de la loi qui ont vu le jour « dans » le temps, pour comprendre comment celles-ci ont été façonnées, ici et là, « selon » nos expériences du temps ; c’est-à-dire selon nos multiples manières d’ordonner socialement nos ressentis temporels, passé, présent et futur, en leur conférant du sens.Or, si nous pouvons nous fier aux recherches historiographiques qui, depuis quelques décennies, mettent en exergue ce passage d’un temps de l’avenir et du progrès, construit sur la longue durée de la modernité européenne, vers le présent d’un monde aux frontières du globe, alors l’association que nous proposons entre expériences du temps et représentations des lois peut s’avérer utile. Elle nous aidera à saisir nos lois répondant à ce temps qui devient le nôtre : des lois qui se trouvent, à la fois, « dans et par-delà le temps présent ».


  • Pas de résumé disponible.