Dans les coulisses des expulsions du territoire français, entre surveillance et assistance : enquête ethnographique d’un centre de rétention administrative

par Franck Enjolras

Projet de thèse en Anthropologie sociale et ethnologie


Sous la direction de Didier Fassin.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 02-12-2007 .


  • Résumé

    Dans un contexte de contrôle accru de l’immigration irrégulière et de la gestion serrée des frontières, de quelle manière, selon quelles modalités, par quelles directives et selon quelles applications, l’enfermement des étrangers en instance d’éloignement du territoire français, participe-t-il à la préparation de cette expulsion ? Cette thèse s’intéresse à la gestion de l’enfermement des étrangers dans un centre de rétention administrative (CRA), selon deux aspects centraux, la surveillance et le soin, et elle se focalise, à travers des pratiques de police et de santé, sur le rôle de cet enfermement dans la mise en œuvre de l’expulsion. Elle s’inscrit dans les travaux d’anthropologie de l’Etat et de la police et dans ceux de la sociologie de l’immigration et des lieux d’enfermement. Elle montre comment différentes formes de directives, propres à l’enfermement des étrangers, trouvent leur incarnation dans des agents dont les pratiques sont la résultante à la fois d’applications directes de ces directives et surtout de leurs aménagements, propres à la gestion des contradictions, découlant de ce lieu. Cette thèse s’intéresse d’abord aux pratiques de police fixées autour de la surveillance qui, dans le cadre de la gestion de certaines contradictions, propres à la rétention, devient, par glissement, un travail d’attente et d’anticipation, sous des formes allant de l’expectative à la recherche d’informations jusqu’aux stratégies locales de contrainte et de conditionnement. Elle se focalise ensuite sur les pratiques de santé, en montrant combien les enjeux de l’enfermement et de l’expulsion viennent à les façonner, de manière profonde, au point qu’elles soient parties prenant d’un processus de sélection et de différenciation. Elle s’intéresse enfin, dans ce travail global de préparation, aux effets des rapports entre la police et les professionnels de santé, dans cette gestion d’une population enfermée, tenue par la menace d’une expulsion. Cette thèse restitue, en somme, différentes pratiques, différents positionnements politiques et moraux, d’agents travaillant dans un dispositif de contrôle, administré par l’Etat, confrontés dans leur travail à des contradictions et à des conflits moraux. Ce travail est le fruit d’une enquête ethnographique mené au sein d’un CRA et d’entretiens et d’observations ciblés auprès d’acteurs appartenant à des lieux dont le CRA est dépendant.

  • Titre traduit

    In the wings of the deportation from french territory, between surveillance and assistance : ethnographic exploration in a French Immigration Detention Centre


  • Résumé

    In the wings of the deportation from french territory, between surveillance and assistance : Ethnographic exploration in a French Immigration Detention Centre In a context of increasing control of irregular immigration and the tight management of borders, in what manner, according to what terms, by which directives and which applications, does the incarceration of foreigners pending to be expulsed from French territory participate in the preparation of this expulsion? This thesis deals with the management of the confinement of foreigners in a French Immigration Detention Centre, according to two central aspects, monitoring and care, and she focuses, through the practices of police and health, on the role of this imprisonment in the implementation of expulsion. It fits in the anthropology of the State and the police work and in those of the sociology of immigration and of the places of confinement. It shows how different forms of directives, specific to the confinement of foreigners, are embodied in agents whose practices are the result both of direct applications of these guidelines and especially their facilities, specific to the management of contradictions, arising from this place. This thesis focuses first on police practices fixed around surveillance which, under the management of contradictions, proper to the retention, becomes by a shift to a job of expectation and anticipation, in forms ranging from expectantly looking for information to local strategies of constraint and conditioning. It then focuses on the practices of health, by showing how the confinement and deportation issues come to shape them, in a profound way, to the point that they are involved in the process of selection and differentiation. Finally she deals with this comprehensive preparatory work, to the effects of the relationship between the police and health professionals, in the management of an incarcerated population, held by the threat of expulsion. This thesis renders, in sum, different practices, and different political and moral positions of the agents that are working in a control system, administered by the State, that are faced in their work to contradictions and moral conflicts. This work is the fruit of an ethnographic investigation conducted within a French Immigration Detention Centre and targeted interviews and observations with actors belonging to places on which the French Immigration Detention Centre is dependent.