Humains et bovins en pays Mursi (Ethiopie). Registres sensibles et processus de socialité.

par Jean-baptiste Eczet

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Michael Houseman.

Thèses en préparation à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 24-11-2006 .


  • Résumé

    La course à pied est une pratique corporelle universelle. elle ne subit dans sa réalisation que peu de différences interindividuelles et culturelles. cet universalisme en fait un objet anthropologique car, à cet acte minimaliste, vont se joindre toutes les variations de l'intentionnalité, de l'usage et des conséquences. elle permet de circonscrire un domaine d'effort pour ensuite pouvoir en analyser les variables. nous proposons d'étudier la pratique de la course à pied sous différents aspects et dans différents contextes culturels. nous avons choisi le kenya et l'éthiopie comme terrains d'étude car ces nations dominent ce sport. mais l'éventail des niveaux d'interprétation et des personnes concernées par la course à pied est large. partant de l'individu pratiquant, nous proposons d'analyser le fonctionnement psychosocial d'une séance d'entraînement, en la considérant dans ses aspects pragmatiques. nous pourrons alors voir comment se joue le rapport entre les actes de la course à pied et les représentations qui y sont associées. de plus, cela nous aidera peut-être à comprendre les conditions de l'apprentissage de l'effort collectivement mené et culturellement déterminé. enfin, débordant de la sphère des pratiquants, nous pourrons voir comment est construite et reprise la mythologie des coureurs, et comment est géré ce ''patrimoine national''.


  • Pas de résumé disponible.