Témoignage bouddhique : les tablettes moulées en asie du sud-est.

par Delphine Desoutter

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Claudine Bautze-picron.

Thèses en préparation à Paris 3 depuis le 08-12-2010 .


  • Résumé

    L'utilisation d'un moule afin de réaliser une impression sur de l'argile, parfois cuite ultérieurement, est une pratique exclusivement bouddhique. a la lumière des informations publiées, il est actuellement possible d'écrire que les tablettes étaient essentiellement produites sur les territoires actuels du myanmar et de la thaïlande. cependant, des tablettes existent aussi dans les régions du laos, du cambodge, du vietnam et particulièrement de l'indonésie. certains artefacts renvoient à une inspiration vernaculaire, alors que d'autres convoient un style « international », attestant d'un mouvement bouddhique transculturel. bien que le matériau employé ne soit pas précieux et que la taille des objets concernés ne soit pas impressionnante (entre cinq et vingt-cinq centimètres de hauteur), les tablettes préservent une dimension religieuse exceptionnelle, témoignant de la présence de traditions bouddhiques à différents lieux et époques. elles peuvent présenter des ressemblances saisissantes avec d'autres domaines artistiques tels que la sculpture sur pierre, et elles comportent parfois des iconographies autrement inconnues. le projet de cette thèse couvre un petit domaine artistique, cependant il englobe une large zone géographique et temporelle, allant des débuts de l'art bouddhique jusqu'à nos jours. l'objectif de cette étude est de questionner les moyens de production, l'iconographie ainsi que le rôle des tablettes moulées en asie du sud-est.


  • Pas de résumé disponible.