Invitation en français et en vietnamien.

par Minh thuy Dam

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Jeanine Richard-zappella.

Thèses en préparation à Amiens depuis le 02-12-2010 .


  • Résumé

    Situé dans la politesse linguistique, l'invitation est un acte universel, fréquent dans la vie quotidienne. pourtant, l'invitation, l'acceptation et surtout le refus sont aussi très complexes, très sensibles parce qu'ils sont à la fois menaçants et anti-menaçants (valorisants) pour la face positive (narcissisme, image valorisante ) et la face négative (territoires du moi : territoire corporel, spatial ou temporel, biens matériels...) des personnes concernées. surtout il est toujours difficile de refuser une invitation : comment refuser une invitation ? dire la vérité ou inventer une raison ? quelquefois on doit accepter malgré soi. alors, comment les participants parviennent-ils à régler ces contradictions ? dans quel cas l'invité peut-il refuser une invitation ? qui a le droit de refuser ? comment l'invité peut-il refuser une invitation sans faire perdre la face de l'inviteur, pour entretenir par la suite leur relation ? quelles stratégies, quelles règles sociales et culturelles permettent de réaliser un acte de refus ? du point de vue contrastive, il existe beaucoup de différences dans les manières d'inviter et d'accepter ou de refuser des français et des vietnamiens. en effet, pour réaliser l'acte d'invitation, les locuteurs français utilisent plutôt des moyens indirects. par contre, les vietnamiens préfèrent les réalisations directes. a propos de la réaction, les français sont plus francs. pour les vietnamiens, l'invitation doit être réitérée plusieurs fois avant d'être acceptée. en cas de refus, on ne dirait presque jamais 'non', on cherche à tourner autour du pot ou présente une contrainte, une raison ou promet de faire des efforts. pourquoi un acte de parole universel qu'est l'invitation a tant de variations selon les pays ? il ne s'agit pas d'un simple acte de parole mais d'un fait social. quelle que soit la langue, elle jongle à la fois sur le contenu informationnel et/surtout sur la relation interpersonnelle. elle est soumise à des règles sociales et cuturelles. c'est ici que se noue l'intérêt de notre sujet de recherche. nous voudrions décrire et analyser les façons dont les français et les vietnamiens invitent et refusent une invitation . nous chercherons à savoir quels sont les facteurs qui influencent le refus d'une invitation, quels sont les points communs et les différences entre les deux peuples en la matière. avec ce travail de recherche, nous voudrions, d'une part, répondre si les vietnamiens sont 'hypocrites' et pourquoi les français sont plus ou moins « francs » et directs. par ailleurs, nous souhaiterions trouver une bonne méthode d'enseignement des échanges d'invitation en général et du refus en particulier, pour équiper nos apprenants vietnamiens des comportements appropriés à chaque situation de communication, pour éviter par la suite des 'chocs culturels' des français et des vietnamiens.


  • Pas de résumé disponible.