Les réfugiés protestants du Nord de la France en Hollande de la fin du XVIè à la fin du XVIIè siècle.

par Alain Desrousseaux

Projet de thèse en Histoire moderne

Sous la direction de Alain Joblin.

Thèses en préparation à l'Artois , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (N°473) depuis le 14-12-2010 .


  • Résumé

    Il s'agit d'étudier le 'refuge huguenot' qui s'est créé en hollande des années 1580 au début du xviiie siècle. le protestantisme était très actif et dynamique dans les anciens pays-bas. les classes sociales les plus actives étaient souvent protestantes. la répression espagnole provoqua des départs forcés vers l'angleterre et les pays-bas. a leyde, après la levée du siége espagnol et la libération de la ville en 1574 un nombre de plus en plus important de réfugiés protestants issus des pays-bas du sud, encore espagnols, vinrent s'installer dans cette ville. dans les années 1700 l'eglise wallonne de leyde comptait environ 5000 membres. ce nombre se réduisit la fin du xviiième siècle à 500 car ces immigrés s'assimilaient très vite au milieu néerlandais et l'arrêt des persécutions dans les pays d'origine avait permis leur retour. notre objectif est d' étudier ces réfugiés issus des territoires constituant actuellement le 'nord-pas de calais', en analysant leur origine sociale, leur migration et leur implantation en hollande. puis nous étudierons leur intégration dans la société d'accueil. par ailleurs les eglises du refuge avaient gardé des liens avec les communautés restées en france. l'étude portera aussi sur ces liens ainsi constitués. des réfugiés du 'nord pas de calais' ont eu une destinée exceptionnelle. ils sont repartis de leyde vers le nouveau monde et ont peuplé l'amérique. nous chercherons également à dresser un inventaire plus complet de ces destinées exceptionnelles. a l'eglise wallonne de leyde nous ajouterons cadzand, middelburg, groede.


  • Pas de résumé disponible.