L'histoire littéraire dans la critique de jules barbey d'aurevilly.

par Jean-marie Duplaa

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Pierre Glaudes.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 07-12-2010 .


  • Résumé

    Barbey établit, dans les oeuvres et les hommes, une généalogie originale des romanciers de son temps ainsi que des époques antérieures. il tisse entre ces romanciers un réseau de filiations originales qui détermine une histoire littéraire qui lui est propre. cette transversalité marque un refus du déterminisme scientiste inspiré par la philosophie positiviste d'un taine. ainsi barbey regroupe les réalistes dans un ensemble qu'il nomme 'descripteurs', au sein duquel zola ou les goncourt sont présentés comme héritiers du matérialisme des lumières et de voltaire, diderot, rivarol ou chamfort. les auteurs de romans-feuilleton comme alexandre dumas, paul féval, ou eugène sue, sont rebaptisés 'pondeurs'; ceux-ci descendent de scudéry, lesage diderot et restif de la bretonne. nous nous proposons de préciser, dans le cadre de ce travail de thèse, la conception aurevillienne de l'histoire littéraire du roman, en approfondissant par exemple le rapport de barbey à stendhal et à walter scott, ainsi que le lien que barbey établit entre le xixe siècle, époque au cours de laquelle émerge une nouvelle conscience de soi, et le genre romanesque. il convient d'élargir cette étude à la poésie et au théâtre. trois volumes de la série les oeuvres et les hommes sont explicitement consacrés au genre poétique. un examen approfondi de ces volumes permettra de dresser une histoire littéraire du genre poétique. le théâtre fait l'objet d'une série de recueils, théâtre contemporain. le nom de shakespeare figure, aux cotés de celui de balzac ou de byron, parmi les modèles de barbey. ce travail de recherche permettra de déterminer la conception aurevillienne de l'histoire littéraire.


  • Pas de résumé disponible.