La lutte contre la corruption en Afrique de l’Ouest dans le cadre de la coopération ACP UE : l’exemple du Bénin, du Mali et Togo

par Cohmlan philéas Dakossi

Projet de thèse en Droit international

Sous la direction de Josiane Auvret-Finck.

Thèses en préparation à Nice , dans le cadre de École doctorale Droit Et Sciences politiques, Économiques et de Gestion (Nice) depuis le 09-11-2010 .


  • Résumé

    Notre étude s'inscrit dans un champ nouveau de recherche à savoir le droit conventionnel (l'accord de Cotonou).S'appuyant sur une démarche à la fois exploratoire et analytique, elle aborde la délicate question de la lutte contre la corruption sur le double plan national et international dans le cadre des politiques de coopérations au développement. Elle permettra ainsi de jeter les bases d'une compréhension beaucoup plus large du phénomène et les législations en vigueur avant d'analyser l'évolution récente du phénomène pour proposer aux acteurs économiques, aux partenaires au développement et juristes de nouveaux mécanismes crédibles capables de rendre plus efficace et judicieuse la répression. D'autre part, cette étude nous permettra de mettre en lumière les conventions internationales en matière de lutte contre la corruption à travers leur classicisme et, le cas échéant, leur originalité selon les procédures de mise en œuvre de poursuites dans les cas de pratiques jugées répréhensibles. Enfin, le choix de focaliser la recherche sur : le Bénin, le Togo et la Mali se justifie par le fait que ces trois pays d'Afrique de l'ouest ont une riche expérience remarquable en matière de lutte contre la corruption.


  • Pas de résumé disponible.