'cherchez la femme' : histoire (s) de genre (s) dans la littérature policière d'agatha christie a ruth rendell.

par Sophie Demacon

Projet de thèse en Études anglophones

Sous la direction de Frédéric Regard.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 17-11-2010 .


  • Résumé

    Que ce soit dans les romans ou les films, les nouvelles ou les séries télévisées, les détectives et les criminels habitent l'imagination contemporaine. or il semble qu'il y ait une relation inversement proportionnelle entre l'immense popularité des romans policiers et le peu d'intérêt que lui porte la critique littéraire - mon travail vise à combler cette lacune. les auteurs de littérature policière fondent leur réputation sur le fait que les lecteurs prennent du plaisir à relire leurs œuvres alors même que l'énigme est résolue. cela implique que l'intérêt de ces romans ne réside pas dans la seule élucidation du crime, mais aussi dans la construction du récit, et dans les procédés littéraires utilisés pour la soutenir. en somme, ce sont les plaisirs d'une herméneutique qui expliquent la popularité de ce genre. je souhaite apporter un regard universitaire sur ce genre extrêmement populaire amis délaissé par la critique. de plus, il se trouve que, dans la tradition anglaise, ce sont des écrivains femmes, d'agatha christie à ruth rendell, qui ont porté au plus haut degré de raffinement les dispositifs particuliers et perpétué ce genre particulier qu'est la littérature policière. je considèrerai donc en parallèle, une seconde acception du mot 'genre', celle qui désigne la différence sexuelle (gender en anglais). je veux m'intéresser au caractère féminin de la littérature policière. je demanderai si le roman policier remet en cause les constructions normatives des identités sexuées; je me demanderai également s'il existe une écriture féminine du policier. l'ambition de ce projet consiste donc en l'analyse d'un genre littéraire peu considéré, sous le prisme des théories de l'écriture féminine.


  • Pas de résumé disponible.