Djibril diop mambety : de l'intertextualite a l'interculturalite

par Thierno Dia

Projet de thèse en Arts plastiques

Sous la direction de Pierre Beylot.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 depuis le 18-10-2010 .


  • Résumé

    Le cinéaste sénégalais djibril diop mambéty se définit comme un griot (un aède) : précepteur et troubadour. son dernier long métrage, hyènes (ramatou, cannes 1992) permet d'analyser toute son œuvre au travers du prisme de l'intertextualité et l'interculturalité. ce dialogue textuel/culturel est nourri par un large corpus de films (dont ceux de mambéty) qui font imploser les logiques de domination culturelle. la théorie postcoloniale est l'outil opératoire qui nous guide aux côtés de l'histoire, de la sociologie, de la sémiologie et des théories de la communication. pour montrer toute la pertinence du rapport intertextualité/interculturalité, nous étudions hyènes comme un objet cinématographique, à travers les aspects contextuel, sociopolitique et de réception. cela nous amène à élaborer une théorie de cinéma comparé afin de faire ressortir comment des œuvres a priori éloignées partagent du sens. hyènes est adapté de la pièce de théâtre der besuch der alten dame (la visite de la vieille dame, 1956) du dramaturge suisse alémanique friedrich dürrenmatt (1921-1990). répondre à notre problématique – pourquoi et comment le cinéaste est un griot (griotisme filmique) – c'est ouvrir tout un champ d'investigations à la fabrique de l'opinion, du point de vue du cinéma ainsi que de la télévision et des autres puissances médiatiques (presse, publicité, université et école)


  • Pas de résumé disponible.