Investigation documentaire des ressources des explorateurs portugais dans la région du gabon - une perspective ethnolinguistique et historique

par Leandro Di Domenico

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Lolke Van der Veen.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 22-10-2009 .


  • Résumé

    Etant les premiers européens à avoir eu contact avec l'afrique noire, les navigateurs portugais ont fait un grand témoignage historique de cette partie du continent africain. Les récits, les registres de voyages, les cartes et les carnets de bord écrits par ces explorateurs sont une importante contribution dans le temps et l'espace pour l'histoire des populations de l'Afrique subsaharienne, surtout pour les populations côtières. après les explorateurs européens, les missionnaires catholiques, envoyés directement par le vatican, ont eu un rôle très important dans le registre des langues et des coutumes de ces peuples. Cette documentation constitue une source substantielle pour mieux connaître les habitants et les traditions de cette région à la fin du xvème siècle. Ce sont les tout premiers registres écrits dont nous avons connaissance. Ces données sont disponibles sous forme de livres anciens, microfilmes, manuscrits, réédition de carnets de voyages, parmi d'autres documents. Actuellement, cette documentation se trouve à la bibliothèque nationale du portugal, à Lisbonne ; dans les archives de la torre do tombo, dans les archives de la marine portugaise et dans plusieurs petites bibliothèques de référence internationale au Portugal. Ce travail de recherche essaie de faire une comparaison avec les langues, coutumes et peuples d'aujourd'hui du point de vue ethnolinguistique et historique. Cette diversification peut nous montrer, dans une approche longitudinale, les changements qui se sont produits depuis l'arrivée des portugais. d'une étroite liaison entre une approche linguistique et l'autre anthropologique, une perspective de recherche novatrice émerge pour la réalisation de cette thèse. en plus, puisque les néerlandais sont aussi arrivés à la côte du gabon et du congo après les portugais, des recherches additionnelles pourront être faites aux archives de la marine néerlandaise aux pays‐bas, pays dont la langue est celle de mon directeur de thèse.


  • Pas de résumé disponible.