Effet du type d'éveil de la dissonance cognitive sur les affects et le choix des modes de réduction.

par Jean Doridot

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Patrick Gosling.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) depuis le 08-12-2009 .


  • Résumé

    Aujourd'hui encore, après 50 ans de recherche, les rapports entre éveil de la dissonance cognitive, affects et choix du mode de réduction continuent de faire l'objet de débats au sein de la communauté scientifique. notamment, l'idée que les affects négatifs médiatisent les effets de dissonance a fait l'objet de relativement peu de recherches (hammon-jones, 2001). ce point semble d'autant plus nécessaire à investiguer dès lors qu'un chercheur se propose de mettre en évidence l'existence et l'usage de modes de réduction de la dissonance cognitive nouveaux, peut-être plus fins ou, plus contextualisés que ceux qui ont fait l'objet de la plupart des recherches jusqu'à aujourd'hui (changement d'attitude, rationalisation en actes, trivialisation par exemple). ce travail se propose d'explorer les mécanismes psychiques qui entrent en jeu en situation de dissonance, depuis son éveil jusqu'au choix du mode de réduction, en passant par une étude minutieuse et originale des réactions émotionnelles. cette exploration vise à mieux comprendre l'impact des caractéristiques de l'éveil de la dissonance sur le type d'affects et le choix du mode de réduction.


  • Pas de résumé disponible.