Droit d'ingérence et concurrence militaire internationale en méditerranée orientale : les puissances européennes et le maintien de l'ordre dans les balkans, traité de berlin (1878) à la première guerre mondiale.

par Jean-marie Delaroche

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Jean-François Chanet et de Gilles Pécout.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour ambition d'étudier la part prise par les grandes puissances dans l'organisation des forces armées de maintien de l'ordre des pays balkaniques ou dans l'envoi de forces armées de maintien de l'ordre européennes dans l'espace balkanique en dehors d'une situation de guerre. cette étude tente d'apporter un nouvel éclairage sur la question d'orient en montrant comment la manipulation de l'outil militaire, engagée dans une optique de modernisation, peut aussi être un moyen de pression et d'ingérence des puissances européennes dans les affaires intérieures et extérieures des pays balkaniques à côté des moyens diplomatiques traditionnels. en effet, les forces armées de maintien de l'ordre sont à la fois un outil pour construire un embryon d'identité et d'institutions nationales et un outil de répression contre les groupes réfractaires à cette identité ou à ces institutions dominantes. l'état ottoman, malgré ses réticences à utiliser des experts européens, met-il ainsi activement en place ces moyens modernes pour réprimer ses opposants (arméniens, macédoniens...). en prenant part à l'organisation des forces armées de maintien de l'ordre balkaniques ou en envoyant les siennes sur le terrain, chaque grande puissance est alors à même d'orienter à son profit le processus d'élaboration des identités et des institutions nationales balkaniques aux dépens des autres puissances. cependant, ce processus de modernisation des forces armées de maintien de l'ordre est complexe car les experts européens ne peuvent espérer dupliquer dans les balkans les modèles et les modes d'action de leurs propres forces armées de maintien de l'ordre et doivent nécessairement les adapter aux conditions locales. enfin, l'intervention militaire conjointe des puissances dans les affaires intérieures et extérieures des états balkaniques au nom de principes humanitaires engage également l'élaboration d'un droit et de procédés d'ingérence de la part d'un 'concert international'. l'étude de ces formes primitives d'intervention internationale de maintien de l'ordre est nécessaire étant donné le précédant qu'elles constituent et l'actualité des problèmes qu'elles soulèvent dès cette époque.


  • Pas de résumé disponible.