Finalités humaines et finalités économiques dans l'entreprise. L'impact global des micro-actions et la création de valeurs non marchandes. Approches ontologiques et éthiques.

par Adelaïde De Lastic Saint Jal

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Gloria Origgi.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 18-01-2010 .


  • Résumé

    Partant de l'idée qu'au fond, l'activité économique est une activité humaine avant tout, nous voudrions développer une réflexion philosophique sur la place de l'homme dans l'entreprise contemporaine en montrant que la finalité fondamentale de l'entreprise devrait être humaine avant d'être celle du profit. cette dimension humaine a pu être oubliée menant à la crise de sens, à la crise sociale, écologique, économique que nous connaissons aujourd'hui et qui nous oblige à croître autrement. il s'agit donc de la mettre à jour en analysant l'ontologie de l'entreprise en ce qu'elle est créée par des hommes, formée par des hommes et qu'elle sert des intérêts humains. quelles relations ces entités ont-elles ensemble ? et quel impact la multitude des micro-actions humaines dans l'entreprise a-t-elle sur le développement local ? de là, comment ces actions locales en viennent peu à peu à faire évoluer les modèles sociétaux, à avoir une portée globale ? il manque aujourd'hui une réflexion philosophique, qui analyse l'ontologie de l'entreprise pour mettre à jour les principes humains de l'action entrepreneuriale qui sont des invariants porteurs de sens pour les actes à venir. ainsi, les entreprises, actrices collectives créatrices incontournables de la scène mondiale, pourront puiser dans les fondements que nous allons mettre à jour, la direction à suivre pour réajuster leurs actes dans le sens d'une juste coévolution homme-nature-artefact. si pour nous l'homo œconomicus est homo avant d'être œconomicus, il nous faut montrer en quoi l'homme est-il l'essence de l'entreprise contemporaine. quelle axiologie en découle-t-il ? les deux premières parties de notre réponse tenteront d'analyser la part d'humain (don, liberté) à des niveaux fondateurs de l'entreprise que sons sa création, son évolution. la troisième partie tentera quant à elle de redéfinir les finalités humaines de l'entreprise, toujours dans une perspective analytique mais aussi dans une projection axiologique.


  • Pas de résumé disponible.