Liberté, égalité et domination. Les conséquences modernes de l'existence d'une pluralité de monismes

par Jean nael Desaldeleer

Projet de thèse en Philosophie politique et juridique

Sous la direction de Patrick Savidan.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire « civilisation et littérature de l’antiquité à nos jours »Ed 525 depuis le 16-11-2009 .


  • Résumé

    Le renouveau contemporain des idéaux républicanistes remet en question l'opposition, dessinée par la tradition libérale, entre liberté positive, moniste, et négative, pluraliste. malgré l'accusation de monisme éthique, sous le patronage d'isaiah berlin, le néo-républicanisme d'un pettit incarne une théorie résolument pluraliste, respectueuse des requisits de la conception moderne des droits individuels. pourtant on lui reproche toujours un monisme constitutif de l'idéal de la 'res publica'. cet hybride, moniste et pluraliste, nous invite à interroger plus précisément le monisme pour lui-même, et non seulement comme négatif du pluralisme des valeurs. un certain monisme n'existe-t-il pas aussi comme fondement nécessaire, et compatible avec un pluralisme second ? cette diversité, dans ce que nous appelons 'monisme', nous amènerait donc à changer notre point de vue sur les fondements du républicanisme, mais aussi du libéralisme. de plus, ne n'est pas uniquement une construction théorique, mais peut-être un fait humain observable : trouver un fondement anthropologique à cet autre type de monisme n'expliquerait-il pas en partie certains fait humains dérangeants, comme la servitude volontaire ? il s'agirait alors de refonder l'argumentaire moderne, entre liberté et égalité, pour le rendre conforme à la complexité du fait humain. en étudiant la pertinence de la pensée républicaine aujourd'hui, nous remettons finalement en question la façon dont nous laissons nos concepts nous apparaître. suivre le chemin tracé par nos doutes nous pousse alors à réinterroger l'entente courante de nos 'démocraties', au travers d'un problème imprégnant l'ensemble de la philosophie politique.


  • Pas de résumé disponible.