La création artistique en prison : comparaison internationale

par Pauline leila Delannoy

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Philippe Combessie.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec "Sophiapol EA 3932 laboratoire (laboratoire) depuis le 07-01-2010 .


  • Résumé

    Notre étude porte sur des dispositifs de création artistique, installés en prison, sous la forme d'ateliers participatifs dans lesquel interviennent cinéastes, vidéastes et metteurs en scène pour mettre en partage leur pratique avec un groupe de personnes incarcérées. trois dispositifs constituent notre terrain d'étude, choisis parce qu'ils sont partenaires au sein d'un projet commun de coopération artistique, inscrit dans le cadre du programme »marseille provence capitale européenne dee la culture 2013 ». pensés et construire sous la même forme, ces dispositifs se composent d'un atelier dans la ville, sensés permettrent un travail collectif de création entre le dedans et le dehors. en france, il s'agit de l'association lieu fictifs à marseille(prison des baumettes), en espagne, de l'association transformas à barcelone (prison de quatro carmins) et en italie, de l'association estia à milan (prison de bollate). cette étude repose sur la volonté d'examiner l'impact de ces dispositifs de création sur le parcours identitaire des personnes pendant leur détention et les traces qu'ils peuvent laisser après leur sortie d'une part, mais aussi sur la manière dont la population carcérale et la société se regardent, se pensent, se représentent. et finalement, de manière plus globale,cette recherche analyse ce que pourraient révéler ces dispositifs artistiques en prison sur le fonctionnement de l'institution carcérale et sur sa place, son inscription,dans la société.


  • Pas de résumé disponible.