Les effets de diffusion des investissements étrangers entre les provinces chinoises

par Chloé Duvivier

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Mary-Françoise Renard.

Thèses en préparation à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de Ecole doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec UMR6587 Centre d'Études et de Recherches sur le Développement International (laboratoire) depuis le 20-10-2009 .


  • Résumé

    Depuis le début des années 1990, la chine doit faire face à une montée inquiétante des inégalités régionales. outre l'injustice qu'impliquent d'importants écarts de revenu entre les individus, les inégalités posent de sérieux problèmes en termes de stabilités sociale et politique et limitent la croissance économique du pays. de ce fait, la baisse des inégalités constitue un réel défi pour le gouvernement chinois. l'augmentation des inégalités régionales est le résultat direct des politiques de développement qui reposent sur la « ladder-step theory ». l'idée est de concentrer les ressources limitées du pays sur le développement des provinces qui disposent des plus grands potentiels de croissance. la théorie suppose qu'à terme, la croissance de ces régions se propage progressivement aux provinces plus reculées, leur permettant ainsi de rattraper leur retard. d'après cette théorie, les effets de diffusion sont donc le mécanisme qui permet de réduire les inégalités régionales.dans la littérature, certains mesurent les effets de diffusion de la croissance des provinces de l'est sur les autres provinces ; d'autres préfèrent mesurer les effets de diffusion des exportations des provinces de l'est. en revanche, aucun article n'étudie l'impact des effets de diffusion des ide reçus par les provinces de l'est sur la croissance des provinces de l'intérieur. pourtant, le gouvernement chinois, comme beaucoup de gouvernements, met en place des politiques pour attirer des ide car il suppose que ceux-ci sont à l'origine d'effets de diffusion sur le reste de l'économie. l'étude de ces effets est d'autant plus importante dans le cas de la chine que les montants d'ide reçus sont très élevés et qu'ils augmentent à un rythme soutenu.la thèse s'attachera à répondre aux questions suivantes. dans quelles mesures les ide reçus par les provinces de l'est affectent-ils la croissance des autres provinces en chine ? on distinguera deux canaux principaux par lesquels les ide reçus par les provinces de l'est peuvent stimuler la croissance des provinces de l'intérieur. d'une part, les ide reçus par les provinces de l'est peuvent affecter la productivité des firmes situées dans les provinces voisines. d'autre part, les ide reçus par les provinces de l'est peuvent aussi affecter le montant d'ide reçus par les provinces voisines et donc leur croissance. on étudiera aussi si les effets de diffusion évoluent au cours du temps. le but sera de voir s'il existe des blocages à la propagation des effets de diffusion entre les provinces chinoises. on s'interrogera de plus sur l'existence d'une hétérogénéité de ces effets entre les provinces. les méthodes d'économétrie spatiale seront utilisées de sorte à estimer de manière pertinente les effets de diffusion, et d'en saisir les multiples dimensions.l'objectif est de proposer une analyse approfondie d'un phénomène qui représente un enjeu majeur pour le maintien de la croissance chinoise, en mobilisant des outils originaux en vue de proposer des recommandations de politique économique.


  • Pas de résumé disponible.