Edouard Bauhain (1864-1930) et Raymond Barbaud (1860-1927), parcours croisés de deux architectes, de la Belle Epoque à l'Entre-deux-guerres

par Franck Delorme

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Dominique Dussol.

Thèses en préparation à Pau , dans le cadre de Ecole doctorale sciences sociales et humanités (Pau, Pyrénées Atlantiques) depuis le 18-12-2008 .


  • Résumé

    À Paris, en 1895, deux architectes, Raymond Barbaud et Édouard Bauhain s’associaient. Après une activité commune qui dura jusque vers 1910, ils se séparèrent et poursuivirent chacun de leur côté une tout aussi riche activité jusqu’à la fin des années 1920. En suivant les parcours croisés de ces deux architectes, c’est un double portrait qui est dressé, des origines provinciales, en passant par la formation et les débuts professionnels, les engagements, les carrières communes et individuelles. L’activité de Raymond Barbaud et Édouard Bauhain a pris place dans un contexte géographique double voire triple, avec des œuvres parisiennes, charentaises et bordelaises, pour l’essentiel issues de commandes passées par une clientèle constituée de bourgeois parisiens, ou notables ruraux, d’industriels ou de professions libérales, et structurée par des réseaux économiques, politiques ou culturels. Majoritairement constituée d’édifices privés, la production architecturale de Barbaud et Bauhain comprend aussi bien des typologies traditionnelles que des innovations programmatiques. Ils y font la démonstration de leur maîtrise des modèles historiques autant que de leur connaissance de la production contemporaine. L’œuvre de Barbaud et Bauhain révèle toute la richesse de la palette entre matérialité et esthétique. N’écartant pas les aspects constructifs, entre techniques éprouvées et nouveaux systèmes, ils recherchèrent en permanence l’expression esthétique propre à satisfaire le caractère de chaque programme. La décoration intérieure est traitée selon l’éclectisme stylistique domestique propre à la période, tout en incluant les dispositifs du confort moderne. Enfin, leur collaboration avec les sculpteurs se révèle exemplaire tant dans l’ornementation que dans la statuaire.

  • Titre traduit

    Edouard Bauhain and Raymond Barbaud, the crossed paths of two architects, from the belle époque to the inter-war period


  • Résumé

    In Paris, in 1895, two architects, Raymond Barbaud and Edouard Bauhain became partnered. After a joint activity until around 1910, they separated and each one pursued a rich activity until the late 1920s. Through the crossed paths of these two architects, a double portrait is taking shape, from their provincial origins, to their common and individual careers, passing by their training, their professional debut and their commitments. The activity of Raymond Barbaud and Edouard Bauhain took place in a double or even a triple geographic context, with works in Paris, in the Charente county and in Bordeaux, mostly for a clientele of Parisian bourgeois, rural notables, industrialists or independent workers, a clientele structured by economic, political or cultural networks. Mostly constituted of private buildings, the architectural production of Barbaud and Bauhain includes both traditional typologies and programmatic innovations. The architects demonstrate their mastery of historical models as well as their knowledge of contemporary production. The work of Barbaud and Bauhain reveals a rich architectural palette between materiality and aesthetics. Not neglecting the constructive aspects, between tried and tested techniques and new systems, they constantly sought the aesthetic expression able to satisfy the character of each program. The interior decoration is treated according to the domestic stylistic eclecticism typical of the period, while including the features of modern comfort. Finally, their collaboration with the sculptors is exemplary in the field of ornamentation and of statuary.