Les minorités religieuses comme analyseur de la laïcité turque sous le gouvernement de l'AKP

par Ali Kemal Dogan

Thèse de doctorat en Religions et sytèmes de pensée

Sous la direction de Jean Baubérot.

Thèses en préparation à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 13-11-2006 .


  • Résumé

    La laïcité qui existe dans le vocabulaire politique turc n'a pas le même sens qu'en france depuis 1905. le projet de modernisation en turquie et le rôle vigoureux de l'état sur la reformulation et son contrôle sur la religion nous conduit à nous demander si l'islam peut ou non coexister avec la modernité ? le rôle de l'état en éradiquant tous les signes religieux dans la vie sociale, la fermeture des lieux des cultes et l'assimilation forcée ou en s'efforçant de restreindre le libre exercice des cultes, adopte des orientations qui n'existent pas dans le principe de la laïcité en france contemporaine. dans un tel contexte, en turquie, on n'envisage pas une laïcité dans laquelle il s'agit d'une séparation entre le religieux et l'état, non plus que la liberté de conscience ainsi que l'égalité de culte. la laïcité turque doit donc être analysée comme étant encore à un stade très régalien, comme cela a été le cas en france par exemple, lors de la constitution civile du clergé et dans une certaine mesure, aussi, les premières années du xxe siècle. etudier les problèmes actuels de la laïcité en lien avec les mutations sociales et le processus de mondialisation me semble important et nécessaire pour mieux comprendre les nouveaux challenges et trouver de nouvelles solutions. dans une période où la religion devient de plus en plus un acteur important dans la vie politique et se réclame comme la seule source morale et identitaire, une recherche sur la question de la laïcité me semble signifiante.


  • Pas de résumé disponible.