La xénophobie dans le Midi viticole (1880-1914)

par Solange De freminville

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 11-06-2007 .


  • Résumé

    De la xénophobie dans le midi viticole (gard, hérault, aude, pyrénées-orientales), on connaît surtout les incidents sanglants d'aigues-mortes en août 1893. mais cette manifestations très violentes à l'égard d'ouvriers italiens n'est en rien un fait isolés, bien que la région attire relativement peu les immigrants jusqu'à la fin du xix siècle. dans un contexte de profonds bouleversements économiques et sociaux (expansion de la monoculture viticole, intégration dans l'économie nationale), des incidents éclatent sur les chantiers de chemin de fer, dans les mines, les ports, les salines, ou dans les vignes, là où les ouvriers locaux côtoient les migrants venues en masse du sud du massif central et des pyrénées, ainsi que des italiens ou des espagnols. la démarche adoptées est celle de la socio-histoire. il s'agit de contribuer à l'histoire de la genèse de la xénophobie définie comme l'hostilité aux non-nationaux /...


  • Pas de résumé disponible.