Histoire de la passe : découverte ou Invention

par Maria aparecida De souza

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Gérard Miller et de Christiane Alberti.

Thèses en préparation à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) depuis le 15-10-2006 .


  • Résumé

    La question de l'objet en psychanalyse implique celle de la pulsion car l'objet est l'instrument par lequel la pulsion peut atteindre son but. freud situe l'origine des pulsions à la frontière du psychique et du corporel, soit dans un point de jonction qu'il appelle source. ce terme indique la localisation du processus somatique dans un organe ou une partie du corps dont l'excitation est représentée dans la vie psychique par la pulsion. freud considère le fait d'être issu de la source somatique comme l'élément absolument déterminant pour la pulsion mais il ne connaît pas la nature de cette source - serait-elle un processus chimique ou la résultante de la libération de forces mécaniques ? lacan définit ce que freud appelle source de la pulsion comme un point limite et irréductible. l'expérience analytique - qui rencontre ce point d'insertion du psychique dans le corporel - montre le caractère irréductible des résidus des formes archaïques de la libido. c'est à ce point source que lacan situe la chose, das ding, la causa. lacan distingue trois niveaux de l'objet - imaginaire, symbolique et réel. l'objet est cerné dans une relation de mirage sur le plan imaginaire ou sous la forme symbolique de l'idéal, tandis que l'objet visé par la tendance se situe sur le plan réel et lacan l'aborde par le biais de das ding.


  • Pas de résumé disponible.