Commencement et fondation en politique.

par Antoine De rochechouart de mortemart

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Baldine Saint Girons.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 01-12-2006 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'étudier les notions de commencement et de fondation en politique à travers un prisme esthétique. il s'agit notamment de comprendre le rôle du sublime dans le commencement et la fondation de la cité. cette position nécessitera donc de croire au sublime dans le sensible : ses signifiants provoquent des effets visibles dans la scène politique, pour autant le sublime ne peut être contenu dans un modèle. le sublime, insaisissable mais qui pourtant nous saisit, place l'homme au centre d'un universel qui pose les bases d'un vivre-ensemble. se pose alors la question, centrale pour notre sujet, d'un sublime génialisant, créateur du monde civil et du langage car si l'apparition du sublime est aussi fugace que ses traces sont persistantes, nulle fondation politique ne semble pouvoir demeurer sans qu'il soit de près ou de loin associé à ses commencements et à sa perpétuation. si ce sujet implique une période d'étude large, la période antique et la période révolutionnaire seront les deux paradigmes principaux de cette thèse. les principaux auteurs qui nous guideront seront platon (république, les lois), hobbes (elements de la loi naturelle et politique, léviathan), vico (la science nouvelle) et kant (critique de la faculté de juger).


  • Pas de résumé disponible.