Protection de la nature et développement en afrique de l'ouest : applications aux aires protégées du sénégal et des pays limitrophes.

par Baikel Diagne

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Guillaume Giroir.

Thèses en préparation à Orléans depuis le 14-12-2006 .


  • Résumé

    Ce travail, qui s'inscrit dans le cadre de la géographie du développement durable, se propose d'examiner les articulations entre protection de la nature et développement économique et social en afrique de l'ouest, et plus particulièrement au sénégal et dans les pays limitrophes (mauritanie, mali, guinée bissau et guinée conakry). face à une population qui ne cesse de croître et à une pression sur l'espace et les ressources naturelles de plus en plus forte, la conservation de la nature connaît localement des difficultés d'application et suscite critiques et convoitises. luxe territorial pour les uns, garantie pour l'avenir pour les autres, le réseau des aires protégées constitue, à tout les niveaux scalaires et selon tous les types d'interventions, un élément clé de la politique de l'aménagement de l'espace au sénégal. il s'agit donc de repérer, à l'échelle de chaque aire protégée, les dynamiques paysagères socio-économiques en œuvre afin de mettre au point, dans une perspective à la fois biophysique et humaine, une typologie multicritère des liens organiques entre sociétés locales et aires protégées. une attention plus soutenue sera protée sur les modes d'acquisition et de contrôle du sol des aires protégées dans une logique d'affrontements entre droit coutumier et droit de propriété. de même, les retombées économiques, environnementales et sociales des aires protées seront analysées à la lumière des différents statuts de protection et de l'expansion de l'éco-tourisme international. enfin, une perspective plus politique examinera l'histoire de la protection de la nature au sénégal et en afrique de l'ouest et sa place actuelle dans les objectifs des gouvernements en place. l'étude des pays limitrophes du sénégal permettra en outre de diversifier les champs culturels et naturels de l'analyse et mesurera également les enjeux inhérents aux aires protégées transfrontalières (réserve de djoudj-diawling notamment). ce projet de thèse s'appuie à la fois sur un important travail de terrain (analyses paysagères, entretiens et enquêtes socio-économiques) et sur des outils modernes d'analyses spatiales comme la télédétection et les systèmes d'informations géographiques. il a pour principale ambition de fournir une aide aux politiques de protections de la nature mises en œuvre en afrique de l'ouest.


  • Pas de résumé disponible.