Revendications politiques indigènes en equateur et questions de santé

par Clotilde Dubray Vautrin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Luc Nahel.

Thèses en préparation à Rouen , dans le cadre de Ecole Doctorale Savoirs, Critique, Expertises depuis le 17-01-2007 .


  • Résumé

    Les indigénes shuar d'equateur, d'abord connus pour leur pratique de réduction des têtes humaines (tsantsa), ont été l'un des premiers peuple amérindien à se doter d'une institution centrale, la fédération shuar (crée en 1964) sous l'impulsion des missionnaires salésiens et de shuars convertis. ce mouvement d'autonomisation des communautés indigènes s'est largement répandu et s'inscrit aujourd'hui dans des dynamiques politiques internationales latino-américaines mais aussi mondiales, il permet d'interroger l'identité indigène au travers de ses expressions politiques et de la pratique de la démocratie. en effet suite à de forte mobilisation sous forme de manifestations pacifiques, les indigènes ont obtenu la légalisaton des médecines traditionnelles et alternatives (réforme de la constitution equatorienne en 1998). il semble que la santé soit l'un des domaines privilégiés d'action et de revendication politico-identitaire, les représentations de la santé shuar déterminent un espace de revendications, incluant la maîtrise du territoire pour maintenir l'équilibre de l'homme avec et dans son environnement. la santé semble bien être le creuset de l'identité indigène ou du moins de son expression politique et sera l'objet de ce projet de recherche en socio-anthropologie.


  • Pas de résumé disponible.