Les effets de la politique monétaire sur l'activité industrielle en europe.

par Thi phuong hien Dang

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-jacques Durand et de Christophe Tavéra.

Thèses en préparation à Rennes 1 depuis le 23-11-2006 .


  • Résumé

    Les effets macroéconomiques de la politique monétaire de la bce ne sont plus un nouveau sujet. le canal de la monnaie et le canal du crédit constituent deux approches différentes du mécanisme de la transmission de la politique monétaire sur les activités économiques. dans les années récentes, le recours aux données micro est sollicité comme le type d'analyse permet de découvrir les régularités et les différences à travers les pays. les effets hétérogênes de l'output régional se retrouvent donc largemet l'origine de la géographie économique dont l'activité industrielle est entourée. le canal du taux d'intérêt affecte les différents secteurs d'activité par la sensitivité aux taux d'intérêt, celle qui, à son tour, est caractérisée par le degré de l'intensité capitalistique et par la demande pour des produits distinctifs. le canal étroit du crédit souligne les différences selon la taille de la banque commerciale, alors que le canal large du crédit souligne les différences de la structure financière de l'entreprise, d'où vient les réponses hétérogènes de l'output industriel suivant un choc de la politique monétaire. on peut envisager des explications alternatives aux caractéristiques des productions caractéristiques technologiques (par exemple intensité caitalistique de la combinaison productive), caractéristique des entreprises constitutives des secteurs, notamment le degré de dépendance vis-à-vis des banques, le risque et la rentabilité des entreprises du secteur, etc.


  • Pas de résumé disponible.