Un casse-tête de la ville : l'environnement urbain. ecole, sociabilités et revendications identitaires florianopolis (brésil) et saint fons (france)

par Clara rosana Chagas paraboa

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Jorge P. Santiago.

Thèses en préparation à Lyon depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Le processus de modernisation des mégapoles a toujours impliqué des aménagements de l'urbain et le changement des habitudes et pratiques des habitants avec plus ou moins d'impact. au travers des métamorphoses successives, en visant la réorganisation du territoire, des bâtiments anciens changent de fonction, d'autres sont bâtis, des quartiers populaires sont crées, éloignés ou disparus, des nouvelles frontières géographiques se sont déssinées à partir de nouveaux tracés de rues et lotissements, de nouvelles écoles, lignes de transport en commun et autoroutes. dans une perspective de l'anthropologie comparative, nous allons mettre en relation deux projets d'aménagement dans la banlieue qui portent sur la problématique du développement durable urbain dans deux réalités antinomiques, l'un à florianopolis (brésil) mené par la collectivité scolaire et l'autre à saint fons (france) mené par les pouvoirs publics. ce sont deux expériences qui permettent d'étudier différentes pratiques culurelles, de l'usage des espaces et des valeurs de la ville. cette recherche ethnographique explore la participation et les rapports entre des acteurs sociaux parmi eux l'école, les habitants et les acteurs politiques dans l'implémentation de projets. une analyse interprétative de deux groupes de la population est prévue, celui des enfants scolarisés et celui des adultes qui habitent ou travaillent dans ces quartiers, afin d'identifier les idées, les perceptions, les représentations de l'espace et du temps urbain et constituer des horizons d'intelligibilité différents.


  • Pas de résumé disponible.