La dette écologique en droit international public

par Noémie Candiago

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Agnès Michelot.

Thèses en préparation à La Rochelle depuis le 14-10-2010 .


  • Résumé

    Le droit international public semble à l'orée d'une crise systémique, récurrence de celle produite par les revendications des années 60 d'un nouvel ordre économique international. remis en cause par une nouvelle génération de tiers-mondistes, mais aussi confronté à l'échec relatif de l'économie de marché (dégâts environnementaux et sociétaux, persistance de la pauvreté et accroissement des inégalités) dont il s'était fait le légalisateur universel, on assiste à une fragmentation évidente de sa matière et de ses sujets. alors, le dip n'est certes pas voué à disparaître mais peut-être à évoluer. et des visions 'non-occidentales' telles celles de l'alliance bolivarienne des peuples (alba) ou de la communauté des caraïbes (caricom) pourrait lui apprendre à prendre en compte les intérêt de la 'terre mère' (conférence mondiale sur le changement climatique et les droits de la terre mère), des peuples et des individus (bonne gouvernance). notre travail s'attachera à confronter deux paradigmes du droit international, celui du développement par la croissance et celui du développement par le dialogue entre des peuples autonomes et responsables. le concept de dette écologique, c'est à dire la reconnaissance des dégâts causés par l'industrialisation et l'exploitation des sols et des populations, nous servira de fil conducteur. il sera pour nous l'occasion de conduire une réflexion sur les origines et les finalités du droit international c'est à dire sur son processus, dans une partie de théorie et de philosophie du droit. nous envisagerons ensuite un pan pratique en nous attachant à découvrir des mécanismes juridiques de reconnaissance de cette dette écologique dans une analyse normative. finalement nous nous demanderons si le droit international pourrait évoluer vers un droit cosmopolitique et pluriversel à travers l'exemple de la dette écologique.


  • Pas de résumé disponible.